Dossiers Individus en danger

Dossiers Individus en danger

Mise à jour Alexandre Anderson de Souza (Brésil) 9 septembre 2014

Des modifications ont été apportées dans le dossier (en pages publique et privée)
- Les destinataires de l'appel ont été changés et des adresses courriel ont été modifiées.
- Une recommandation supplémentaire a été ajoutée pour le Secrétaire aux droits humains
- Un supplément a été ajouté à la présentation complète

Mise à jour Ahmet Yildiz (Turquie) 8 septembre 2014

Il y a eu un changement de Premier Ministre. La modification a été faite dans "Les destinataires de l'appel".

Mise à jour: Hakan Yaman (Turquie) 8 septembre 2014

Les données concernant le Premier Ministre ont été modifiées dans "Les destinataires de l'appel"

Petrija Piljevic (Kosovo). Mise à Jour du 27 août 2014

Depuis 2013, l'Équipe Balkans du SI et les avocats des parents de Petrija Piljevic ont écrit à plusieurs reprises au Représentant spécial du Secrétaire général (RSSG, le chef de la MINUK) pour lui demander de mettre en œuvre l'Avis du Panel consultatif sur les droits de l'homme (HRAP). [ Lire la suite » ]

Mise à jour: Gao Zhisheng (Chine) 12 août 2014

Gao Zhisheng a été libéré le 7 août après avoir purgé sa peine de trois ans d’emprisonnement avec sursis. Nous suivons de près sa situation. [ Lire la suite » ]

Mise à jour: Sayed Hossein Kazemeyni Boroujerdi (Iran) 4 juillet 2014

Un incendie s'est déclaré dans la matinée du 1er juillet 2014 dans la section 325 de la prison d'Evin, le quartier spécial réservé aux religieux. Le système d'interphone était déconnecté et les portes étaient verrouillées. Lorsque les surveillants ont fini par entendre les cris et les appels à l'aide des prisonniers, ils sont intervenus et ont secouru les détenus qui avaient du mal à respirer après avoir inhalé de la fumée. [ Lire la suite » ]

Thao Moua et Pa Fue Khang (Laos) : Mise à jour du 10 juillet 2014

Le Groupe de travail sur les droits de l’homme et la gouvernance UE-Laos s'est réuni, à Bruxelles, le 19 mai 2014. En amont de cette réunion, Amnesty International a adressé de manière confidentielle une communication présentant ses préoccupations relatives aux droits humains dans ce pays. Selon des sources provenant de l’UE, la délégation laotienne a déclaré que Pa Fue Khang avait été « gracié » en mai 2014 et que Thao Moua avait été libéré en mars 2013. [ Lire la suite » ]

Dossier individus en danger: John Jeanette Solstad Remø (Norvège).

Remarque importante :
La présentation du dossier ci-dessous correspond à celle en vigueur au moment de sa création. Pour obtenir les informations ultérieures (mises à jour, actions focus, actions sms, …) veuillez consulter l’historique des publications
.

Introduction

John Jeanette est âgée de 65 ans et a déclaré : « Toute ma vie, j’ai été un transgenre ». Malheureusement, John Jeanette a dû cacher et supprimer cette identité durant de nombreuses années. À l’âge d’environ 4 ou 5 ans, elle a été surprise en train de porter des vêtements féminins ; cela s’est de nouveau produit lorsqu’elle avait 25 ans.
« C’était très dur de grandir sans avoir quiconque à qui me confier, mais j’ai survécu en excellant dans d’autres activités et en annihilant mes sentiments ». [ Lire la suite » ]

Hakamada Iwao, libéré, mais...

Iwao Hakamada a été condamné à mort en 1968 et il était jusqu’au 27 mars le prisonnier se trouvant depuis le plus longtemps au monde dans un quartier des condamnés à mort. Il avait été reconnu coupable, à l’issue d’un procès inique, du meurtre de son employeur et de sa famille.

Le jeudi 27 mars, le tribunal de district de Shizuoka a fait droit à la dernière requête d’Iwao Hakamada pour la tenue d’un nouveau procès et a ordonné sa libération immédiate.
Une tentative du ministère public de bloquer la libération d’Iwao Hakamada avait alors échoué et il avait quitté un centre de détention à Tokyo. Depuis sa libération, Iwao Hakamada s’est rendu dans un hôpital à Tokyo pour y recevoir des soins.

La décision du ministère public d’interjeter appel de la décision de rejuger le condamné à mort Iwao Hakamada ne fera qu’ajouter aux décennies de torture psychologique auxquelles il a déjà été soumis selon Amnistie internationale.

gé de 78 ans, Iwao Hakamada a passé plus de 45 ans dans le quartier des condamnés à mort avant qu'un tribunal ne décide qu’il soit rejugé et remis en liberté.
« Pendant 46 ans, Iwao Hakamada a vécu sous la menace constante d’une exécution, ne sachant pas d’un jour à l’autre s’il allait mourir, a déclaré Roseann Rife, responsable des recherches sur l’Asie de l’Est à Amnistie internationale. Cet appel ne fera qu’ajouter à sa souffrance. »
L’appel a été interjeté auprès de la haute cour de Tokyo lundi 31 mars, et deux ans pourraient s’écouler avant que cette instance ne se prononce.
« La décision des procureurs pourrait priver un homme âgé du nouveau procès auquel, de toute évidence, il a droit. L’objectif semble être de prolonger les choses alors même que le temps presse pour Iwao Hakamada. ».

Deux actions vous sont proposées: [ Lire la suite » ]

Mise à jour: Ales Bialiatski (Bélarus) 25 juin 2014

Ales Bialiatski est libre ! [ Lire la suite » ]

Syndiquer le contenu

Recherche avancée

Recevoir

Recevoir les newsletters

Agir

Agir en ligne
Ecrire vos propres lettres
Agir par sms
Nos dossiers sur du long terme

Soutenir

Devenir membre
Faire un don
Donnez du sens à vos achats

Isavelives.be

Signer en ligne, écrire des lettres, signer par SMS... Agir avec Amnesty, ça marche !

Langue

Connexion utilisateur